Prochainement

• Portrait d'une femme anesthésiste-réanimateur

Quand on se rend à l'hôpital nous sommes pris en charge par tout un personnel médical que nous n'identifions pas bien. Nous avons fait connaissance avec les internes dans la série de portraits que propose Place à la santé. Cette semaine, nous avons voulu (...)

Diffusions du 6 Mars au 10 Mars 2017

Somnambulisme, la vie la nuit ...


Le somnambulisme ou parasomnie grave touche 2 % des adultes : il est responsable de blessures, de perturbations du sommeil, de somnolence diurne et d'anxiété.
80 % des somnambules adultes le sont depuis l'enfance.
Le docteur Smaranda Leu-Semenescu est neurologue, spécialiste des troubles du sommeil, elle explique dans Place à la santé que cela peut avoir des conséquences tragiques : défenestrations, mises en danger de soi et d'autrui...
Alors, existe t-il des facteurs favorisant le somnambulisme ? Des personnes plus concernées ? Quelles précautions faut-il prendre ?
Quelques conseils peuvent rapidement permettre de sécuriser l'environnement du lit et de la chambre : préférer des lampes incassables, fermer portes et volets, éloigner couteaux, allumettes et briquets de la chambre. Enfin il convient également de Limiter les facteurs favorisants tels que la prise d?alcool, le stress ou la privation de sommeil. Aujourd'hui, il n'existe aucun traitement médicamenteux ayant démontré de façon contrôlée son efficacité sur les parasomnies de sommeil.
 
 
Une semaine d'émission du 26 Janvier au 31 Janvier 2015

Moitié endormi, moitié éveillé !

l'émission du Lundi 26 Janvier 2015

Le somnambule peut aller loin

l'émission du Mardi 27 Janvier 2015

Les enfants, les premiers somnambules

l'émission du Mercredi 28 Janvier 2015

Le manque de sommeil, un facteur favorisant

l'émission du Jeudi 29 Janvier 2015

Quelques précautions

l'émission du Vendredi 30 Janvier 2015