Prochainement

• Les troubles du comportement alimentaire

Vous avez sans doute déjà entendu parler de l'anorexie et de la boulimie. Ces sont ce que l'on appelle des troubles du comportement alimentaire. Notre invité cette semaine est un médecin psychiatre,le docteur Sylvain Iceta. Il a décide de se consacrer à (...)

Diffusions du 24 Juillet au 28 Juillet 2017

• Des tablettes pour se détendre avant l'anesthésie

Les tablettes numériques contribuent à baisser l'anxiété des enfants avant une intervention chirurgicale.
C'est ce que révèlent les résultats d'une étude très relayée par la presse internationale, menée à l'hôpital Femme mère enfant (Lyon) et (...)

Diffusions du 17 Juillet au 21 Juillet 2017

• L'aviron santé : ramer pour se sentir mieux

L'aviron est un sport complet, on peut également y voir l'art de propulser une embarcation à la seule force des rames reliées au bateau par un point fixe. Dans Place à la santé cette semaine, nous accueillons Pauline Kozak, elle est coach et nous (...)

Diffusions du 10 Juillet au 14 Juillet 2017

• Profession Infirmière

Ce 3ème volet de Place à la santé consacré au métier d'infirmière nous permet de mieux comprendre l'ensemble de ce que cela recoupe.
Sandra Mountassir, infirmière et adjointe de direction dans une école d'infirmières nous raconte cette profession au (...)

Diffusions du 3 Juillet au 7 Juillet 2017

Somnambulisme, la vie la nuit ...


Le somnambulisme ou parasomnie grave touche 2 % des adultes : il est responsable de blessures, de perturbations du sommeil, de somnolence diurne et d'anxiété.
80 % des somnambules adultes le sont depuis l'enfance.
Le docteur Smaranda Leu-Semenescu est neurologue, spécialiste des troubles du sommeil, elle explique dans Place à la santé que cela peut avoir des conséquences tragiques : défenestrations, mises en danger de soi et d'autrui...
Alors, existe t-il des facteurs favorisant le somnambulisme ? Des personnes plus concernées ? Quelles précautions faut-il prendre ?
Quelques conseils peuvent rapidement permettre de sécuriser l'environnement du lit et de la chambre : préférer des lampes incassables, fermer portes et volets, éloigner couteaux, allumettes et briquets de la chambre. Enfin il convient également de Limiter les facteurs favorisants tels que la prise d?alcool, le stress ou la privation de sommeil. Aujourd'hui, il n'existe aucun traitement médicamenteux ayant démontré de façon contrôlée son efficacité sur les parasomnies de sommeil.
 
 
Une semaine d'émission du 26 Janvier au 31 Janvier 2015

Moitié endormi, moitié éveillé !

l'émission du Lundi 26 Janvier 2015

Le somnambule peut aller loin

l'émission du Mardi 27 Janvier 2015

Les enfants, les premiers somnambules

l'émission du Mercredi 28 Janvier 2015

Le manque de sommeil, un facteur favorisant

l'émission du Jeudi 29 Janvier 2015

Quelques précautions

l'émission du Vendredi 30 Janvier 2015